Conseils pour une bonne qualité sonore de vos voix off (avec Articulate Presenter)

Voix off et qualité du son dans vos contenus e-learning

Pour l’essentiel des contenus rapid-learning que nous développons, nous utilisons la game des produits Articulate. Cela nous permet d’avoir des séquences riches et interactives et réalisées avec des outils facilement pris en main par les formateurs de nos clients. La voix y est au coeur de la présentation, elle l’humanise, la dynamise. C’est pour cela que la qualité du son est importante.

Mais comment avoir un fichier de taille convenable (quelques Mo) et une qualité audio suffisante?

Lors de la publication, Articulate nous offre un seul paramètre pour le réglage de la qualité du son: L’Audio Bitrate

son_articulate.png


Qu’est-ce que l’Audio Bitrate?

(pour ceux que ça n’intéresse pas de le savoir et qui souhaitent simplement connaître le réglage optimal à appliquer dans Articulate… par ici le raccourci).

Cette valeur correspond au volume (exprimé en Kilo bits par seconde – Kbps) des informations sonores lues durant une seconde.

En numérique, le son est découpé en de multiples échantillons qui recréent la forme d’onde du son.

son_numérisation

Dans chacun des schémas, chaque rectangle correspond à un échantillon qui tente de reproduire la forme d’onde initiale.

L’audio Bitrate dépend de trois principaux paramètres : 

  • la fréquence d’échantillonnage (le temps entre deux échantillons)
  • la résolution ou quantification (la taille sur laquelle un échantillon est enregistré ) 
  • et le nombre de canaux (mono, stéréo, 5.1…).

La compression MP3 ?

Lors de la publication des contenus Articulate, les sons enregistrés sont transformés en fichiers MP3. Que se passe-t-il à ce moment-là ?

Lors d’une conversion en MP3 standard, c’est l’information brute du son qui est modifiée, aucun des 3 paramètres vu auparavant ( fréquence, résolution, canaux) n’est modifié. Le son est détérioré volontairement afin de rendre le fichier plus léger. Cette compression se base sur des études de psycho-acoustique (masquage fréquentiel, compression) afin de rendre la destruction du son la moins perceptible possible. Plus le taux de compression est haut, moins le son est détérioré : on conserve plus d’information par seconde.

Écoutons la différence

Comparons tout d’abord un son non compressé .wav avec différents encodages mp3 (réglages de la valeur de bit rate).

La qualité est bonne pour 128kbps, mais à 64kbps et 32kbps la musique est complètement déformée.

 

Fichier d’origine .wav  

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/44kHz24bit.wav” poster=””][/media_wrap]

Compression mp3 128kbos

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/128kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

Compression mp3 64kbps 

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/64kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

Compression mp3 32kbps 

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/32kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

Regardons maintenant comment articulate convertit les fichiers.

Si vous écoutez le son ci-dessous (convertit par Articulate), Les résultats ne sont pas du tout les mêmes, les sons extraits d’articulate sont de bien meilleur qualité que notre précédente conversion mp3.

 

Articulate conversion 64kbps 

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/blog_v2/wp-content/uploads/2013/10/Articulate64kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

Pourquoi Articulate s’en tire-t-il mieux ? 

Afin de limiter la perte audio dû à la conversion en mp3, Articulate utilise des techniques d’optimisation. En réalité, il ne fait pas qu’encoder (compresser) le son. Il change également la fréquence d’échantillonnage, le nombre de canaux et la taille des échantillons. Cela permet de garder un taux de compression en mp3 assez haut (limitant donc la « destruction » du son) et ainsi avoir une qualité de son finale correcte. La différence est audible dans les exemples de sons ci-dessus.

La taille des fichiers générées par Articulate sont donc encore inférieur à celle d’une simple conversion mp3.

Il faut cependant faire attention, cette compression est véritablement optimisée pour de la voix. Pour la musique, la passage en mono, la suppression des hautes fréquences peut être très dérangeante.

Voici donc des exemples de compression de voix par Articulate.

 

Fichier d’origine .wav  

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/Voix48kHz16bit.wav” poster=””][/media_wrap]

Conversion 128kbps par Articulate

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/Voix128Kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

Conversion 64kbps par Articulate

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/Voix64kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

Conversion 32kbps par Articulate

[media_wrap][theme_audio url=”https://www.e-teach.ch/wp-content/uploads/2013/10/Voix32kbps.mp3″ poster=””][/media_wrap]

 

Au final, que régler lors de la publication ?

Notre truc… :

Afin d’avoir une qualité de son suffisante il est idéal d’importer dans articulate un son non compressé (.wav). Lors de la publication, nous conseillons de régler l’audio bitrate à 64kbps minimum. Cela permet de limiter les effets néfastes de la compression.

Selon notre expérience, c’est ainsi que les résultats (taille des fichiers et qualité) sont les meilleurs.

Et avec Articulate 2013 ?

Rien a changé, il n’y a toujours qu’un seul paramètre pour modifier la qualité du son.