Le serious game pour former à des procédures

Rares sont les métiers qui n’intègrent pas des procédures, que ce soit des bonnes pratiques ou des gestes impératifs (la bonne façon de formater et transmettre de l’information, la liste des gestes de sécurité à effectuer avant de démarrer une machine, les précautions à prendre avant d’effectuer une manipulation…).
Pour des raisons de sécurité ou d’optimisation, des procédures efficaces et bien assimilées sont donc un facteur clé de la réussite d’une organisation. Les enjeux sont importants et peuvent même être vitaux, par exemple dans les milieux de l’aviation ou encore le milieu hospitalier.

serious_game_procedures

Dans le milieu hospitalier, le respect des procédures d’hygiène est indispensable pour éviter des infections pouvant conduire à des décès.

Former à des procédures n’est cependant pas une chose facile. Par définition, une procédure est routinière, ce sont des gestes à effectuer chaque jour, parfois jusqu’à plusieurs fois par heure. Former à ces gestes n’implique donc pas seulement de les présenter, mais surtout de les ancrer, de les rendre concrets et de les péréniser. Afin d’éviter qu’une information en chasse une autre, le défi de la formation à des procédures est de parvenir à faire perdurer ce qui a été transmis.

Les étapes pour y parvenir

#1 Impliquer et responsabiliser le public

Cette étape consiste à présenter ou à rappeler les objectifs des procédures et sensibiliser aux résultats obtenus grâce à leur application (ou aux résultats de leur non application…). Elle doit également souligner et valoriser le rôle de chacun dans l’obtention de ces résultats. Les procédures doivent être présentées comme un aspect constituant de l’emploi de chacun pour éviter qu’elles ne soient pas appliquées en raison d’un manque d’attention ou de rigueur.

vigigerme_resultats_graph

Communiquer sur les effets de l’application correcte des procédures est un bon moyen d’impliquer les collaborateurs.

 

#2 Diagnostiquer pour amorcer le changement

Le diagnostique est l’étape clé d’une formation à des procédures. Bien souvent, les personnes concernées par la formation ont déjà été formées par le passé et sont souvent peu attentives à des informations qu’elles pensent déjà maitriser.
Le diagnostique est un outil précieux pour parvenir à surmonter cet obstacle car il permet de confronter la pratique de l’apprenant à la théorie qu’il pense connaitre. Cela permet de réouvrir la porte qu’il avait fermée en pensant être déjà formé et de stimuler un regard neuf sur les informations qui lui sont ensuite transmises.

serious_game_diagnostic

Le diagnostic fait prendre conscience des manquements et permet de former à leur sujet.

 

#3 Péréniser pour un effet à long terme

Les deux étapes précédentes ont permis de raviver l’attention portée aux procédures et de souligner la nécessité de rester informé pour éviter une érosion, l’installation de mauvaises habitudes ou l’oubli progressif.
La formation à des procédures quotidiennes ne peut cependant pas être une action ponctuelle. Il est important de mettre en place un dispositif entretenant l’attention créée. Pour cela, des informations régulières peuvent être transmises au public cible sur deux aspects :

  • les résultats obtenus grâce à l’application des procédures (exemple : un panneau “X jours sans accident” disposé sur un chantier)
  • des éléments nouveaux, informations complémentaires, etc.

On parvient ainsi à conserver un haut degré d’implication et à faire des apprenants des “demandeurs” d’information. Plutôt qu’une routine quotidienne et ennuyeuse, l’application des procédures devient alors un aspect de leur expertise.

Un cas pratique : l’hygiène des mains en milieu hospitalier

Sur la base de ces principes, nous avons créé une formation destinée à des médecins et portant sur les procédures de lutte contre les infections nosocomiales en milieu hospitalier. Comment apprendre à des médecins à se laver les mains ? Nous avons opté pour un serious game.

Pourquoi un serious game ?

Cette solution apporte des réponses pertinentes sur les trois points clés d’une formation à des procédures. En particulier, elle permet de plonger le participant dans un contexte professionnel virtuel et de lui laisser les commandes. L’immersion dans des problèmes concrets permet de :

  • Créer un contexte très proche des situations de travail et dans lequel le participant doit prendre des décisions (simulation)
  • Confronter le participant à son propre comportement et à ses connaissances (diagnostic)
  • Dispenser l’information de façon ciblée en fonction des besoins de chaque participant (lien direct entre la constatation d’un manquement et les informations permettant de le corriger)
  • Illustrer les conséquences d’éventuels mauvais choix, afin de souligner l’importance d’appliquer les procédures correctes (impliquer)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *